Course entre Pick-up et Formule 1

 

 

 

La presse vient de se faire largement l'écho d'un litige entre les sociétés Ford et Ferrari, ce à la suite d'une plainte dirigée auprès du Tribunal de Détroit (Michigan, USA) le 9 février 2011 par Ford contre Ferrari.

 

Aux termes de cette plainte, Ford après une mise en demeure restée sans suite, a assigné Ferrari pour "violation de marque déposée, fausse dénomination de la provenance et piratage Internet".

 

Alors que Ford utilise déjà depuis 1975 pour désigner le camion le plus vendu en Amérique la marque notoirement connue F-150, elle poursuit Ferrari pour avoir présenté le 28 janvier 2011 une voiture de course de Formule 1 sous la dénomination F150.

 

La désignation F-150 a fait l'objet aux Etats-Unis au nom de Ford Motor Company Corporation Delaware de plusieurs dépôts de marques dont le plus ancien remonte au 24 novembre 1993, avec enregistrement le 9 mai 1995.

 

A signaler aussi au nom de Ford parmi les différents dépôts existants un dépôt US de la marque F-150 PLATINUM du 20 octobre 2006 avec enregistrement le 8 décembre 2009.

 

En outre, la société Ford Motor Company a opéré le 23 février 1999 un dépôt communautaire de la marque verbale F-150 pour désigner les produits et services ci-après :

 

classe 12 : Véhicules terrestres à moteur et leurs pièces et parties constitutives

classe 27 : Revêtements de sols ; tapis et paillassons de véhicules ; tapis-brosses (paillassons)

classe 37 : Services d'entretien et de réparation de véhicules à moteur

 

dépôt enregistré le 17 avril 2000.

 

Cette marque a fait l'objet d'un nouveau dépôt communautaire en date du 1er février 2011 (probablement dans le contexte de l'action à venir contre Ferrari), dépôt bien entendu non encore enregistré.

 

Il semble que le pick-up F-150 ne soit pas proposé par le réseau Ford en Europe, mais il faut rappeler aussi qu'actuellement Ferrari est encore une filiale de Fiat, qui est alliée à Chrysler, elle-même concurrente de Ford.

 

En présence de l'intervention de Ford qui a fait valoir que la désignation adoptée par Ferrari est identique à la sienne sauf qu'elle ne comporte pas de tiret entre la lettre F et le nombre 150, la Scuderia pour sa défense a soutenu que sa voiture concernée est une monoplace de course qui ne fait l'objet d'aucun projet quelconque de production en série et qui ne sera en conséquence jamais disponible dans le commerce. Elle a précisé que dans l'histoire des noms de la Scuderia, ceux-ci "représentent toujours une nomenclature pour une voiture de course et sont liés à un ordre chronologique sur une base technique, ou à des occasions exceptionnelles".

 

En l'occurrence, elle a "décidé cette année de dédier le nom de la voiture à un évènement très particulier, le 150e anniversaire de l'unification de l'Italie. Un évènement qui a une telle importance que le gouvernement italien a déclaré qu'il y aurait un jour férié national" (Citation tirée des explications de Ferrari après la plainte de Ford, disponible sur Internet).

 

Aussi a-t-elle, pour prouver sa "bonne foi", décidé de n'utiliser à l'avenir la seule désignation F150 dans aucun domaine et de ne l'employer que sous la version complète : "Ferrari F150th Italia".

 

Elle a du reste aussitôt pris les mesures utiles dans ce sens, notamment sur son site.

 

Cependant, la Compagnie Ford ne s'est pas déclarée totalement satisfaite de ce changement, ce en prévision notamment du Grand Prix du Canada en juin prochain, seul Grand Prix ayant lieu en Amérique du Nord.

 

Aussi, en vue d'éviter tout risque de confusion, le nouveau nom de la Formule 1 Ferrari adopté d'un commun accord sera "Ferrari 150° Italia" et le Tribunal de Détroit s'est en conséquence dessaisi de l'affaire.

 

Ce qui a fait dire qu'au final "le bon sens a prévalu".

 

L'incident semble donc clos.